Ne pas baisser les bras

Publié le par FASE 89

D'accord, ce n'est pas très réjouissant de voir encore s'envoler un espoir après l'échec des discussions d'hier soir à Paris. Il reste que tout n'est pas perdu.
Dans les régions, des forces persistent à penser (et à agir pour) que des choses soient possibles.
Aux dernières nouvelles, dans l'Yonne, nous pouvons continuer à discuter.
Nous l'avons fait à Auxerre aux dernières Municipales alors que l'ambiance n'y était pas au plan national. La "Gauche qui ne renonce pas" ne doit pas renoncer.
Ci-après ma réaction de mauvaise humeur, ce matin sur la liste Fase nationale.
Amicalement
Pacco





Le 11 nov. 09 à 07:08, Fede37@lafederation.org a écrit :

Régionales: le PS peut dire merci à Besancenot

Le Front de gauche élargi au NPA n?est pas encore mort, mais il a déjà un pied dans la tombe.

Trois heures et quarante minutes de réunion, hier soir, au siège du Parti de gauche n?y auront rien changé : le désaccord reste entier entre le NPA et les autres formations constitutives du Front de gauche. Les représentants du parti anticapitaliste, fidèles à la position arrêtée par les instances du NPA ce dimanche, n?ont pas voulu transiger : oui, ils sont pour des listes unitaires au premier tour, mais non, ils ne veulent pas participer à des « exécutifs qui seraient dominés par le PS et/ou Europe écologie qui mènent des politiques d'adaptation au libéralisme ».

Alors, oui, comme nous l'avons dit, allons avec les plus unitaires. 
Les mauvais esprits diront : "... avec les moins non-unitaires". 
Mais allons-y.
Cependant, ne lâchons pas prise. 
Nous avons vu que, au sein du NPA, comme au sein du PC, il y a une diversité de courants.
Là où le PC ira avec le PS (pour l'instant par exemple Poitou-Charente) poursuivons la construction de listes d'alternative.
Là où le NPA est particulièrement unitaire, faisons au niveau régional la démonstration que cette alternative est possible. Construisons dans les régions.
Tout n'est pas perdu dans le PC. Même en Poitou-Charente où la direction de la fédération de Charente-Maritime a peut-être triché pour peser dans la prise de position régionale, les adhérents de base vont voter.
Tout n'est pas perdu dans le NPA. Les discussions se poursuivent dans les départements, dans les régions et les adhérents de base, là-aussi vont voter.

Certes, ne nous berçons pas d'illusions, les rancœurs sont tenaces, mais des forces existent qui pèsent, avec la Fase, les Alternatifs et dans le Parti de Gauche... Pesons avec elles.

Mille excuses pour cet énervement, mais je n'admets pas être dérangé au moment de mon petit-déjeuner par des contrariétés comme celle-là.

Amicalement
Pacco
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article