F. Meyroune et Michel H.

Publié le par FASE 89

Quelques uns de mes amis ont été destinataires d'un étrange dialogue par messages-mails entre un militant communiste bien connu, F. Meyroune, qui signe "Maire de Migennes, PCF", et un militant NPA, jeune vraisemblablement, voire mineur, puisqu'il signe, lui, : Michel H. Au cas où vous n'auriez pas ça sous la main, je vous l'ai gardé au chaud :  F. Meyroune-Michel H F. Meyroune-Michel H  

Chacun de ces deux militants que la plupart des lecteurs de ce blog ont reconnus bien sûr, défend son point de vue sur la perspective des Présidentielles. Chacun d'eux, j'en suis sûr, aspire sincèrement à un rassemblement de tout ce qui se trouve à l'Est du PS et d'EELV.

J'ai déjà, à plusieurs reprises exprimé mon énervement à propos des Présidentielles, ce sujet imposé par médias et rentiers du pouvoir. Vous comprendrez donc que je sois plutôt contrarié de voir ainsi ces deux amis (je veux dire : "ces deux amis de moi") polémiquer sur cette question.

Allons, François, comment peux-tu interpeller Jean-Luc, Olivier, Nathalie pour leur suggérer de "se mettre ensemble"? Pour "préparer l'union". Alors que tu sais comme moi (et il est possible que "mieux que moi") que notre combat ce n'est pas cela, que ce n'est pas mettre trois (ou quatre ou cinq) individus (des guides?) sur une estrade avec, pour chacun, affiché, le "nombre de divisions" qu'il représente. Que notre combat c'est travailler au quotidien et à la base sur le terrain pour que se réalise la prise en main citoyenne qui nous manque cruellement. Tu le sais bien, dans ton propre parti, que nous n'en sommes plus à attendre les instructions "d'en haut".

Je te concède, à voir notre expérience icaunaise, qu'il est parfois difficile d'avancer sans quelque impulsion... directive, incitative. Mais, ne me dis pas que tu es nostalgique de cette période où l'on attendait la parole de Maurice...

A ce propos je ne peux qu'être d'accord avec l'expression de Michel qui te reproche de ne "parler d'élections qu'en termes de casting".

Du côté du NPA, cependant, il n'y a pas longtemps, on tombait bien dans le même panneau, car, il ne pouvait pas y avoir d'affiche de candidats locaux aux diverses élections, sans la tête d'Olivier dans un coin.

(ayant dit cela, imaginez ce que je pense de l'omniprésence méluchonnienne - je n'ai peut-être pas trouvé la meilleure formule pour me faire  des amis)

Mais Michel, comment peux-tu toi aussi te lancer dans ces propositions de recherche de candidature pour les Présidentielles? Je vois bien la différence entre un candidat-vedette, agréé des médias parce que "bon client", et un candidat "monté de cette base" (si tant est que l'on peut appeler ça "monter"). Je vois la différence, mais cela ne change rien au principe que cette élection est encore plus pipée que les autres.

Nous sommes actuellement dans la campagne des Cantonales qui nous prend beaucoup de temps et d'énergie. A tel point que nous sommes souvent obligés de renoncer aux luttes qui se poursuivent dans le département et ailleurs. Pas grand monde pour soutenir les salariés de la Canopée. Combien iront demain à la manifestation en Seine-et-Marne contre la perspective d'extraction de gaz de schistes? Combien répondent aux SOS de sans-papiers?

Notre construction d'AGB (qui nous est commune et dans laquelle vous êtes fortement engagés l'un et l'autre) nécessite que l'on se concentre sur le travail avec les citoyens. Là où ils sont.

La difficulté est que, eux-aussi, peuvent se laisser entraîner sur le bavardage présidentielesque. Alors, ne les y encourageons pas.

Amicalement

Pacco




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pacco 05/03/2011 17:41


Salut François,
Bien sûr, c'est du débat.
Je ne suis pas "agacé", je suis "énervé". Je suis énervé, y compris à l'intérieur de la FASE parce que certains sont déjà dans les Présidentielles, cette machine à accentuer le bi-partisme.
Et je suis énervé aussi parce que, comme nous sommes le nez dans les élections, nous sommes obligés de négliger les luttes en cours.
Et si j'ai réagi à vos deux interventions, c'est parce que c'était pour moi l'opportunité de discuter à plusieurs. Compte tenu de vos personnalités à toi et à Michel.
Donc, si je suis, effectivement, énervé, ce n'est ni envers toi ni envers Michel.
Amicalement
Pacco


Meyroune 05/03/2011 16:55


Fermez le ban!
Tu me diras quand tu seras moins agacé.
Amicalement quand même.
François