Rencontre à Sainte-Geneviève

Publié le par FASE 89

Non, "Rencontre à Sainte-Geneviève", ce n'est pas la dernière production hollywoodienne.
C'est un rendez-vous tout ce qu'il y a d'important.
Nous nous avons 
adressé une invitation à tous ceux qui ont exprimé, à un moment ou à un autre, leur aspiration  unitaire en signant l'un des appels Politis, tous ceux qui ont manifesté leur volonté de "se fédérer" pour construire une alternative unitaire au système capitaliste, qu'ils soient ou non organisés. Nous nous sommes adressés, bien sûr, aux premiers signataires de la Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (une vingtaine sur l'Yonne) aux membres du Collectif antilibéral Auxerrois qui a décidé en juin de rejoindre la Fédération, aux membres adhérents aux Communistes unitaires, aux militants altermondialistes...)

 
Avec eux, nous souhaitons discuter de la construction en cours.

 

ce sera jeudi 24 septembre 2009

à 19H30

maison de quartier de Sainte-Geneviève

(salle jaune, entrée par derrière)

à Auxerre

 

Quatre des signataires de cette invitation ont participé, à Aubagne, à l'Université d'été de la "Fédération pour une alternative sociale et écologique".

Nous tenterons de porter à votre connaissance les analyses, infos, propositions , interrogations qui ont fusé au cours de ces trois jours plutôt denses. 

 Certes, avec bon nombre de ceux que l'on retrouve autour des appels Politis et/ou dans les activités du Collectif antilibéral d'Auxerre, nous avons eu, plus d'une fois, l'occasion de nous rencontrer dans divers combats. Notre objectif principal était et reste le rassemblement de tous les citoyens et de toutes les forces en vue d'une alternative effective aux diverses formes de libéralisme. Ceux d'entre nous qui ont participé aux Municipales d'Auxerre ont montré que ce rassemblement de toute "la Gauche qui ne renonce pas" était possible.

 

Nous nous sommes exprimés dans ce sens dans les combats qui se mènent dans notre société : avec une part active à la mise en place d'un large "Collectif Services Publics de l'Yonne", et par une participation aux travaux du Comité de défense de l'emploi.

Au plan politique, dans la campagne des Européennes, nous avons tenté, hélas sans succès, d'intervenir auprès des forces politiques de la gauche de transformation sociale et écologique pour que se mettent en place des listes de rassemblement.

 

Le Collectif départemental Politis a été partie prenante de ce travail. Un travail qui se poursuit, puisque le journal Politis propose la tenue, en novembre de ses "Assises Nationales pour le Changement". Cette manifestation pourrait constituer un point de repère pour tous, un lieu "en terrain neutre" où pourraient s'apaiser les querelles qui, hélas encore, agitent les uns ou les autres.

Toutefois, le constat que nous faisons aujourd'hui, c'est que ce lieu, le collectif que nous avons créé dans l’Yonne peinent à être reconnus comme interlocuteurs crédibles, faute notamment de visibilité au plan national.

 

L'Université d'été de la FASE nous a décidés à aller au-delà de nos rencontres régulières,  de nos discussions, et à nous engager davantage dans le processus de construction de cette Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique au niveau départemental (FASE 89). 

La FASE est déjà et sera  une construction ouverte, évolutive, une réflexion sur la forme que doit prendre la participation des citoyens à la vie politique de leur pays.

La FASE n'emprunte pas la forme parti. Cela ne signifie pas qu'elle rejette les partis, mais qu'elle vise à les transcender.

La FASE accepte par principe la double, voire la triple appartenance. Ainsi, s'il y a, parmi nous, des citoyens qui ne sont engagés dans aucune autre construction politique, il y en a qui sont membres de partis (Alternatifs, PCF, Verts, NPA, PG et même PS) et/ou d'organisations ou d'associations diverses (ATTAC, Association des Communistes Unitaires, les Collectifs Unitaires, Utopia, Alternative Démocratie Socialisme, Alterekolos, etc.).

 

La FASE n'est pas non plus une organisation de plus qui vise à remplacer qui que ce soit. Son objectif est bien de... fédérer. Quitte à se dissoudre quand cet objectif sera atteint ; quitte à se fondre dans le rassemblement ainsi obtenu.

 

Nous souhaitons rendre public ce processus dans l'Yonne pour être présents dans les luttes et pour engager en véritables partenaires, le dialogue avec les forces qui se situent dans une perspective anticapitaliste. Un dialogue qui doit nous amener notamment aux prochaines élections régionales avec au 1er tour des listes indépendantes du PS. Car lors de ce premier tour, nous voulons que la "gauche qui ne renonce pas" s'affirme. Puis, au second tour, dans le respect de ce qui se sera exprimé là, nous voulons empêcher un retour de la droite. 

 

Dès la fin de ce mois, nous rencontrerons les formations politiques de l'Yonne qui accepteront ce dialogue.

 

Auparavant, jeudi prochain, nous présenterons nos premières réflexions et échangerons sur les possibilités de construire ensemble cette force nouvelle.

Nous avons pensé que le mieux serait que cela se fasse autour d'un verre amical. Si vous amenez vos contributions liquides ou solides, elles seront les bienvenues.

 

À l'occasion de cette rencontre, vous pourrez bien sûr nous rejoindre, vous engager, vous-mêmes, à être des "fédérants" ; mais, vous l'aurez compris, ce n'est pas ce soir-là notre objectif premier.

 

L'important n'est pas tant de
"FAIRE NOMBRE" sous telle ou telle bannière que de
"FAIRE FORCE" ensemble vers un objectif commun.

 

À bientôt donc, à Sainte Geneviève

Michèle Laguillaumie, François Meyroune, Pierre Laguillaumie, Thierry Picq, André Pacco

 

Si vous n’avez pas la possibilité de venir, faites nous part de votre commentaire en cliquant ci-dessous. Merci.

  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pacco 28/09/2009 09:29


Salut François,
Je constate ton énumération de boulot... Et je ne parle pas des perturbations liées à la stupéfiante victoire aux Municipales.
Bref, tu ne peux venir ce soir. Nous le regrettons, mais nous le comprenons bien sûr.
D'autant que les activités auxquelles tu fais référence (FSL, C3V) sont en plein dans l'enjeu des discussions que nous avons et voulons avoir : comment régler les problèmes politiques si on les
dissocie de l'ensemble des problèmes sociaux (à l'échelle local et mondiale) et écologiques (idem)? Donc, restons en contact (au moins). En tous cas, pour notre part (FASE) nous participons au FSL,
sachant que, selon moi (c'est ce qui me distingue du baron Pierre de Coubertin) l'essentiel n'est pas simplement de "participer", mais bien d'agir ensemble.
Une précision cependant. Lorsque tu écris :
"Il est à mon sens possible de monter quelquechose sans commencer par éliminer ceux qui ne sont pas de notre avis ou qui ont par le passé suivi un chemin différent du nôtre"
veux-tu dire que tu souhaites des listes aux Régionales qui, dès le premier tour, associeraient le PS?
Je ne pense pas que, malgré l'élection de Joigny (qui nous réjouit le cœur) tu veuilles établir un parallèle. Mais si c'était le cas, je pense qu'il faudrait que nous discutions (amicalement,
fraternellement et toutes ces sortes de choses).

Tu as des choses à faire. Ne me réponds pas longuement. Donne-moi simplement la précision.
Merci et (je persiste) amicalement
Pacco

Réponse de François Mativet :

Mort de rire,

Là n'était pas du tout mon propos. Je n'ai aucune idée de ce qu'il faut faire pour les régionales, mais il me paraîtrait tout à fait incongru de s'allier avec le PS au vu de leur situation actuelle
et de ce qu'ils revendiquent.

Non, je faisais référence aux premières réunions que j'ai eu avec vous tous et où on passait presque plus de temps à dire qu'on ne voulait pas des LCR ou de je ne sais plus quelle tendance
communiste.

Même s'il faut parler avant d'agir, je ne souhaite pas qu'on se noie dans du débat stérile.

Je serais de votre prochaine réunion bien sûr, donc maintiens moi sur votre liste de diffusion. Par contre, entre mon boulot à Mézilles maintenant, le FSL, le C3V, le nucléaire et les OGM, plus un
projet de création de gite dans le sud, la municipalité et l'animation de la maison citoyenne, je suis aujourd'hui incapable de définir ma disponibilité et/ou si je vais laisser tomber des
trucs.


Merci, et merci de persister amicalement

François Mativet


François Mativet 28/09/2009 09:13


Je ne pourrais malheureusement pas être des vôtres. A 18h, ultime réunion de préparation du FSL à Auxerre et 20h30 préparation AG de C3V.

Je vous livre quelques réflexions pour pallier mon absence :

Je souhaite participer à vos travaux, mais ne veux pas renouveler l'expérience précédente. Donc, si les querelles de partis ou tendances politiques présentes ou passées mobilisent le débat, il est
clair que ce sera sans moi. Il est tout aussi clair que si le mot "écologique" est considéré dans votre projet comme du "green washing", ce sera également sans moi.

Il est à mon sens possible de monter quelquechose sans commencer par éliminer ceux qui ne sont pas de notre avis ou qui ont par le passé suivi un chemin différent du notre.

Ces préalables posés (rudement certes, mais ça ne sert à rien de tourner autour du pot), je suis partant à 200 %

Bien à vous

François Mativet


Michèle Fernandez 28/09/2009 09:09


Bonjour,

J'ai bien reçu ton invitation à la Fase 89…Je suis bien entendu complètement solidaire s'il s'agit de fédérer « Pour une alternative sociale et écologique », et je travaille en ce sens sur le
terrain… Je ne me suis jamais encartée parce que les querelles de chapelles me paraissent stériles et contre-productives, et que j'ai toujours eu le sentiment de perdre mon temps… alors qu'il y a
tant à faire (et que je travaille aussi à plein temps). C'est pourquoi l'investissement associatif me convient mieux. Il y a un côté convivial et humain, personne ne détient la vérité, et
l'important est de « grandir » ensemble, dans l'ouverture à l'autre, qui par le discours peut paraître parfois si loin… et pourtant, dans les actes…
Jeudi soir nous avons un CA pour préparer notre AG extraordinaire… Nous devons changer nos statuts…Nous avons été ces derniers mois la bête noire de la droite locale… Des plaintes ont été déposées
auprès de la Direction du commerce et de la concurrence. Rien de grave, ils nous ont mis la pression… Nous allons maintenant envisager plus sereinement l'avenir sur Joigny.

Restons en contact.

A très bientôt.

Amicalement,

Michèle Fernandez


Isabelle Ksyk 28/09/2009 08:59


J'ai bien reçu ton invitation pour jeudi soir, mais j'ai une réunion de conseil municipal le jeudi 24. Je suis très occupée localement entre mon mandat de conseillère municipale, ma vice-présidence
de l'association Les Amis de la Mare, mes fonctions de trésorière adjointe de l'Amapp de Chéroy (les paniers bio du Gâtinais) et de l'association Rencontres Culturelles du Gâtinais en
Bourgogne...et accessoirement j'ai aussi un boulot, il faut bien manger de temps en temps. Alors que le collectif Politis ne m'en veuille pas si je ne m'implique pas plus. Je suis de manière
lointaine l'évolution des choses et de la fédération en particulier. Je lis avec plaisir, lorsque j'en ai le temps, tes mails et suis de tout coeur avec vous et la démarche unitaire de vos
actions.

Bon courage

A bientôt

Isabelle KSYK